Un paillage correct : comment et quand pailler le sol

Un paillage correct : comment et quand pailler le sol

Les jardiniers et jardiniers expérimentés connaissent des méthodes efficaces pour empêcher la croissance des mauvaises herbes et protéger les plantes de l’environnement extérieur. Presque tous les résidents estivaux ont déjà été convaincus des énormes avantages du paillage..

Si vous observez la nature, vous pouvez voir que les arbres perdent leur feuillage et forment une couche protectrice pour le système racinaire en hiver et restituent au sol les nutriments des feuilles mortes pourries. La nature a été la première à proposer des moyens de pailler le sol. L’essentiel est de choisir les bons matériaux. Si vous suivez les règles de base du paillage, vous pouvez non seulement enrichir le sol et maintenir la santé des plantes, mais aussi augmenter le rendement..

Quand et comment pailler le sol

Ne paillez pas au début du printemps. Le sol doit bien se réchauffer. Un sol froid et humide sous le paillis provoquera la pourriture et endommagera les plantes thermophiles. Le paillis limitera l’accès de la chaleur du sol aux cultures. Le moment optimal pour pailler le sol est le début de l’été ou la fin mai..

L’avantage du paillage est de maintenir une température favorable pour la plante autour des racines et l’humidité nécessaire dans le sol. Le paillis empêche le sol de se dessécher, prévient les mauvaises herbes, réduit la fréquence des arrosages.

L’échange d’air est important pour les racines et les tiges des plantes. A cet effet, un petit espace doit être laissé entre les cultures et le paillis pour la circulation de l’air..

Paillis: qu'est-ce que c'est et comment le faire vous-même

Avant de poser du paillis, le sol doit être ameubli et humidifié, il ne doit pas être dense. Vous pouvez desserrer les lits immédiatement après la pluie, aucune humidité supplémentaire n’est alors nécessaire. La couche de paillage optimale est d’environ huit centimètres.

De nombreux avantages pour le sol et les plantes peuvent être récoltés en utilisant du paillis organique. La sciure de bois et les copeaux, l’écorce d’arbre et les coquilles de noix, les aiguilles et le foin – tout cela attirera les vers de terre et autres insectes utiles sur le site. Avec l’aide de vers, la microflore du sol s’améliorera et en laissant un tel paillis pour l’hiver, il se transformera en humus à l’aide de bactéries..

Inconvénients du paillage

Dans certaines conditions naturelles, la couche de paillis subit une pourriture – ce sont des sols argileux propres, des pluies abondantes et prolongées. Un paillis trop épais contribue à la formation de pourriture.

Tous les avantages et bénéfices du paillage apparaîtront au plus tôt deux ans plus tard..

Le paillage dans les zones où il peut y avoir des gelées inattendues peut causer des dommages irréversibles aux plantes. Après tout, la chaleur reste dans le sol, sous le paillis. Et la partie supérieure des plantes reste non protégée.

Nous créons les conditions pour un paillage efficace

Le paillis organique n’est pas seulement une maison pour les vers et les insectes, mais attire également divers rongeurs et limaces. L’abondance d’insectes attire de nombreux oiseaux, ce qui peut nuire à la croissance et au développement des plantes. Les souris et les taupes ne feront que nuire à la future récolte.

Malgré quelques aspects négatifs, le paillage facilite la vie des jardiniers et des estivants. Le besoin d’irrigation et de désherbage diminue, la microflore du sol s’améliore. Cette pratique agricole est considérée comme l’une des plus efficaces en agriculture..